1 0
Read Time:1 Minute, 49 Second

Le projet Starlink de SpaceX avance bien et a passé le cap des 500 000 commandes.

Quand la firme ne s’entraine pas à faire atterrir des fusées (avec succès cette fois), SpaceX entend proposer un accès à Internet très haut débit grâce à ces satellites Starlink. Le projet fait de plus en plus parler de lui et SpaceX a donc donné des informations, comme un point d’étape.

500 000 commandes déjà passées

Starlink a officiellement dépassé les 500 000 commandes depuis l’ouverture des précommandes en février, avec un dépôt de 99 dollars pour chaque précommande. C’est un beau chiffre, qui peut même inquiéter l’entreprise. SpaceX estime que son service pourrait arriver à saturation si trop de clients se trouvent dans la même localisation. Évidemment, cela concerne en particulier les zones très denses. Dans le cas de la France, rappelons que ces zones ont en principe accès à des alternatives, que ce soit avec le très haut débit mobile ou la fibre optique.

Sur Twitter, Elon Musk a voulu clarifier ce point.

La seule limite est la forte densité d’utilisateurs dans les zones urbaines. Il est fort probable que les 500 000 premiers utilisateurs bénéficieront tous du service. Le défi sera plus grand lorsque nous atteindrons plusieurs millions d’utilisateurs.

Une couverture mondiale d’ici à 2023

Aux États-Unis, la firme se prépare donc à relever le défi de proposer ses services pour plusieurs millions de clients grâce à sa récente autorisation de la FCC, lui permettant de viser les 5 millions d’abonnés. Qu’en est-il du reste du monde ?

Elon Musk promet que Starlink sera disponible pour la majorité de la Terre d’ici à la fin de l’année 2021 et la planète entière d’ici à la fin de 2022. L’étape suivante sera d’améliorer la technologie pour densifier le réseau et permettre d’accueillir plus d’abonnés pour chaque zone couverte. En attendant, dans les zones urbaines, les alternatives à Starlink devraient garder l’avantage. En revanche, le service représente un vrai espoir pour les zones blanches où même le haut débit est parfois difficile à atteindre.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %